Nous œuvrons pour le développement et l’assurance de la qualité de la protection de l’enfant.

Nous œuvrons pour le développement et l’assurance de la qualité de la protection de l’enfant.

Qui sommes-nous?

La Communauté d’intérêt pour la qualité de la protection de l’enfant (CIQUE) a été créée en janvier 2016. Elle œuvre pour le développement et l’assurance de la qualité de la protection de l’enfant en Suisse. La CI aspire à une pratique axée sur les besoins fondamentaux et les droits des enfants. Elle entend créer des opportunités, des manifestations et des structures permettant de conjuguer les différentes logiques disciplinaires et professionnelles. Par ailleurs, elle souhaite faire le lien entre les différentes institutions et organisations impliquées dans la protection de l’enfant, dans un souci de développement et d’assurance de la qualité.

La CIQUE veut créer en continu des offres venant promouvoir l’échange interprofessionnel et interinstitutionnel, tout comme l’échange entre la science, la pratique et l’administration spécialisée. Elle entend en outre diffuser des concepts spécialisés, des méthodes et des instruments susceptibles d’améliorer la qualité de la protection de l’enfant, depuis une perspective «family-service-oriented». Par ce biais, elle souhaite, d’une part, contribuer à la compréhension entre les professions et organisations travaillant dans le domaine de la protection de l’enfant et, d’autre part, concourir à la mise en place et la pratique d’une culture de la vigilance, de l’erreur et de la fiabilité dans la protection de l’enfant.

Comité directeur

Le Comité directeur de la Communauté d’intérêt regroupe des spécialistes chevronnés de la protection de l’enfant. Ils sont issus de la pratique, des pouvoirs publics et de Hautes écoles:
portrait
Kay Biesel
Co-Président de la CIQUE, Prof. Dr, chargé de cours à la Haute école de travail social FHNW
Plus d’informations
portrait
Clarissa Schär
Co-Présidente de la CIQUE. MA, collaboratrice scientifique à l'Institut des sciences de l'éducation, Université de Zurich
Plus d’informations
portrait
Helga Berchtold
responsable du domaine Protection des enfants et des adultes, région sociale Dorneck
Plus d’informations
portrait
Patrick Fassbind
Dr. iur. (docteur en droit), avocat, MPA, responsable et président de la Chambre arbitrale des autorités de protection de l’enfant et de l’adulte (APEA) du Canton de Bâle-Ville
Plus d’informations
portrait
Andrea Hauri
Prof. Dr., chargée de cours à la Haute école spécialisée bernoise – Travail social
Plus d’informations
portrait
Lucia Schmid
ancienne directrice générale Espoir, Zurich
Plus d’informations
portrait
Ursula Leuthold
chargée de cours à la Haute École de Lucerne - Travail Social
Plus d’informations
portrait
Karin Banholzer
psychologue spécialisée en psychothérapie FSP, médiatrice
Plus d’informations
portrait
Peter Voll
Prof. hon. Haute Ecole de Travail Social HES-SO Valais
Plus d’informations

Coordination

Communauté d’intérêts pour la qualité de la protection de l’enfant CIQUE
St. Johanns-Vorstadt 17
4056 Bâle

Contact:
Jonas Isenring, Coordinateur
info@qualitaet-kindesschutz.ch

Rapport annuel 2016
Rapport annuel 2017
Rapport annuel 2018
Rapport annuel 2019

Mission

La Communauté d’intérêt pour la qualité de la protection de l’enfant poursuit cinq objectifs:

Objectif 1:
représentation des intérêts et relations publiques pour les spécialistes, organisations et institutions issus du domaine de la protection de l’enfant bénévole, de droit public, de droit civil et de droit pénal.

Objectif 2:
mise en réseau de spécialistes, d’institutions et d’organisations issus du domaine de la protection de l’enfant bénévole, de droit public, de droit civil et de droit pénal.

Objectif 3:
promotion des connaissances spécialisées, des compétences et de la conception des rôles de spécialistes, d’institutions et d’organisations issus du domaine de la protection de l’enfant bénévole, de droit public, de droit civil et de droit pénal dans le cadre de l’engagement, de la médiation et de l’organisation de manifestations spécialisées, de formations continues, de projets de développement de concepts/de développement d’organisations/de développement qualitatif et de projets d’évaluation.

Objectif 4:
intensification de l’échange entre les diverses professions et disciplines ou entre la science et la pratique pour des questions relatives à la protection de l’enfant.

Objectif 5:
diffusion et développement de concepts spécialisés, de méthodes et d’instruments depuis une perspective d’une protection de l’enfant «family-service-oriented».

 


Pour parvenir à nos objectifs, nous sommes soutenus par les institutions suivantes:

  • «Psyche» Vreni & Lukas Richterich Foundation et la Fondation Maiores: soutien financier pour faire connaître et mettre sur pied la communauté d’intérêts;
  • Office fédéral des assurances sociales (OFAS): aides financières selon l’art. 5 al. 3 de l’Ordonnance sur des mesures de protection des enfants et des jeunes et sur le renforcement des droits de l’enfant

 

Affiliation

La Communauté d’intérêt pour la qualité de la protection de l’enfant s’adresse aux interlocuteurs suivants:

  • spécialistes de différentes professions ayant des missions dans le domaine de la protection de l’enfant bénévole, de droit public, de droit civil et de droit pénal
  • organisations, services spécialisés, autorités, etc. issus du domaine de la protection de l’enfant bénévole, de droit public, de droit civil et de droit pénal
  • scientifiques de différentes disciplines ayant pour principal axe de travail et de recherche la protection de l’enfant
  • personnes intéressées par la protection de l’enfant, issues des domaines de la politique, de l’administration, de l’économie et des médias.

L’affiliation peut se faire en tant que personne physique ou morale. Elle est octroyée sur demande et doit être décidée par le Comité directeur. Devenez membre en ligne dès à présent! Vous pouvez également télécharger le formulaire d’inscription, l’imprimer et nous l’envoyer.   Une affiliation à la Communauté d’intérêt présente les avantages suivants:

  • les membres ont accès à une «Community of Practice» interprofessionnelle et interdisciplinaire, dépourvue d’intérêts propres de l’organisme responsable ou de l’association, au sein de laquelle des thèmes qualitatifs variés de la protection de l’enfant sont lancés, discutés, pensés et structurés conjointement ;
  • les membres peuvent participer activement à mettre sur pied, faire connaître, développer et mettre en œuvre les offres de la Communauté d’intérêts ;
  • les membres reçoivent des informations récentes sur les évolutions actuelles et les approches novatrices dans le domaine de la protection de l’enfant, qui sont importantes pour le développement et l’assurance de la qualité ;
  • les membres bénéficient d’un soutien spécialisé venant du Bureau de la Communauté d’intérêts ou d’une médiation de conseil issu du cercle de la Communauté d’intérêts ou d’autres prestataires dans le contexte du développement et de l’assurance de la qualité de la protection de l’enfant ;
  • les membres sont invités de façon préférentielle pour des manifestations de la Communauté d’intérêt ;
  • les membres profitent de prix préférentiels pour la participation à des dialogues et des voyages sur la qualité organisés par la Communauté d’intérêt ;

  Les avantages ci-après y sont associés:

  • Une affiliation auprès de la Communauté d’intérêt témoigne, vis-à-vis des donneurs d’ordre, du grand public et de la sphère politique, de la mobilisation en faveur de la qualité de la protection de l’enfant et de l’engagement actif pour une bonne pratique professionnelle par-delà les limites professionnelles et disciplinaires.
  • Une affiliation auprès de la Communauté d’intérêt permet de s’assurer que l’on reste informé des thèmes et des évolutions dans le domaine de la protection de l’enfant et que l’on obtient un accès à bas seuil au discours national et international sur la qualité.
  • Une affiliation auprès de la Communauté d’intérêt donne accès à des praticiens et praticiennes compétents et expérimentés, tout comme à des scientifiques permettant de clarifier des thèmes et des questions de qualité se rapportant à la protection de l’enfant et de faire progresser les innovations dans le domaine.
  • Une affiliation auprès de la Communauté d’intérêt donne la possibilité de participer au développement et à la réalisation de dialogues, d’ateliers, de cercles et de voyages consacrés à la qualité, tout comme à d’autres instruments de qualité qu’il reste à développer.

Outre l’affiliation en tant que personne physique ou morale, il est également possible de soutenir la Communauté d’intérêt dans un rôle de bienfaitrice ou bienfaiteur. Ce soutien a un caractère passif. Il n’est associé à aucune obligation, en tant que personne ou qu’organisation, de participer activement à la réalisation des objectifs et des offres de la Communauté d’intérêt. Vous êtes intéressé(e)? Alors devenez membre de la Communauté d’intérêt pour la qualité de la protection de l’enfant en tant que bienfaiteur/bienfaitrice. Devenez membre en ligne Formulaire d’inscription

Dons

Soutenez notre action. Votre don aidera le développement et l’assurance de la qualité de la protection de l’enfant. Il viendra renforcer une pratique orientée sur les besoins fondamentaux et les droits des enfants!

Aidez-nous à la mise en place et à la pratique d’une culture de la vigilance, de l’erreur et de la fiabilité dans la protection de l’enfant. Merci!

 

Compte de dons PostFinance:

PC 61-766272-6
IBAN: CH46 0900 0000 6176 6272 6
BIC: OPOFICHBEXXX
Communauté d’intérêt pour la qualité de la protection de l’enfant

Déclarations des organisations membres

ASSOCIATION DES PRÉSIDENTS ET PRÉSIDENTES DES APEA DU CANTON DE ZURICH (KPV)

POURQUOI LA KPV EST-ELLE MEMBRE DE LA CIQUE ?

La protection de l’enfant est un domaine d’activité exigeant des APEA, qui ne peut être efficacement perçu qu’en coopération avec d’autres acteurs. L’influence du travail de chacun comme des synergies est considérable sur les parcours de développement des enfants, des jeunes et des familles. Il en résulte la responsabilité de s’engager ensemble pour obtenir des avancées visant une qualité maximale.

QU’ATTEND LA KPV DE LA CIQUE ?

Nous attendons que la CIQUE contribue à rendre accessibles les bonnes pratiques et les derniers résultats de la recherche
Nous souhaitons que la CIQUE procède à la diffusion de connaissances, notamment sur la définition d’une bonne protection de l’enfant et des conditions nécessaires à sa mise en oeuvre.
Nous considérons en outre que le travail en réseau est une valeur ajoutée majeure – surtout concernant le développement de bonnes pratiques communes.

POURQUOI D’AUTRES ORGANISATIONS DEVRAIENT-ELLES DEVENIR MEMBRES ?

Pour soutenir les aspirations citées au point 1 et 2 et afin qu’il y ait des retombées positives pour l’organisation.


CURAVIVA SUISSE

POURQUOI CURAVIVA SUISSE EST-ELLE MEMBRE DE LA CIQUE ?

En tant qu’association de la branche, CURAVIVA Suisse s’engage à défendre les intérêts de ses institutions membres. Créer de bonnes conditions cadres pour remplir ses missions de protection de l’enfant en fait partie. La qualité est un sujet central. La CIQUE offre la possibilité d’échanger avec les acteurs pertinents de la protection de l’enfant et de faire avancer ce sujet en Suisse. Nous nous positionnons ainsi à la pointe des nouveaux développements et pouvons partager ces connaissances avec nos membres.

QU’ATTEND CURAVIVA SUISSE DE LA CIQUE ?

CURAVIVA Suisse espère que la CIQUE rassemblera les ressources et les connaissances pour une protection de l’enfant efficace sur tout le territoire suisse, afin qu’aucun enfant ne soit laissé pour compte. Étant une responsabilité cantonale, la protection de l’enfant connaît de grandes différences dans la qualité de mise en œuvre. En tant qu’association nationale, nous espérons que la CIQUE permettra de placer le discours à un niveau supérieur.

POURQUOI D’AUTRES ORGANISATIONS DEVRAIENT-ELLES DEVENIR MEMBRES ?

Plus le réseau compte de membres, plus il est probable que tous les secteurs déterminants et toutes les régions soient représentés. Cela accroît les chances de réaliser un engagement et une pratique de la protection de l’enfant au niveau national.