Lancement du groupe de qualité «Bonnes pratiques et normes de qualité en matière de protection de l’enfant»

Le prélude à la création d’un groupe de qualité «Bonnes pratiques et normes de qualité en matière de protection de l’enfant » a été couronné de succès. Le mercredi 3 avril 2019, plus de 30 personnes ont accepté l’invitation de la CIQUE pour discuter de la création d’un groupe de qualité sur le thème des «Bonnes pratiques et normes de qualité en matière de protection de l’enfant ».

Après une discussion de fond sur le sens et l’objectif d’une réflexion sur les bonnes pratiques et les normes de qualité en matière de protection de l’enfant, suivie d’une introduction à la «norme des Grisons sur les atteintes à l’intégrité dans les institutions sociales et d’éducation spécialisée», les participants ont discuté des connaissances sur les qualités de la protection de l’enfant diffusées en Suisse. Ils ont échangé sur des exemples de bonnes pratiques et sur des projets menés dans des cantons qui cherchent à améliorer la qualité de la protection de l’enfant. A cet égard, les participants ont constaté qu’il n’existe en Suisse aucune instance supérieure politiquement légitimée qui puisse prétendre à un mandat pour développer et implémenter des normes de qualité en matière de protection de l’enfant. Une vue d’ensemble sur ce qui fonctionne bien et ce qu’il est nécessaire d’améliorer en Suisse fait par ailleurs défaut.

Il serait par conséquent souhaitable de disposer d’exemples de bonnes pratiques, de documenter ceux-ci et de les évaluer systématiquement. Il serait également judicieux de définir des normes transversales auxquelles pourraient se référer les spécialistes et les organisations responsables de la protection de l’enfant bénévole, de droit public, de droit civil et de droit pénal. À cet effet, la convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant pourrait être une norme de référence importante.

L’existence de normes de qualité permettrait d’attirer plus facilement l’attention sur les exigences qui peuvent être posées à la protection de l’enfant et sur les conditions cadres et les ressources nécessaires à cet effet.

A l’issue de cette rencontre, la majorité des participants était favorable à la création d’un groupe de qualité sur le thème « bonnes pratiques et normes de qualité en matière de protection de l’enfant » placé sous l’égide de la CIQUE. Une nouvelle rencontre aura donc lieu en mai 2019 pour définir en détail les objectifs et les méthodes de travail du groupe de qualité. La date exacte sera communiquée prochainement.

Kay Biesel